Projet Vitrine 2.0

Le Projet Vitrine 2.0 d'imagerie post-mortem est né d'une collaboration  entre le LSJML, le Bureau du coroner du Québec et les centres d'imagerie post-mortem du CISSS Alphonse-Desjardins (HDL) et l'Institut de cardiologie de Montréal (ICM).

But du Projet

Ce projet a pour but d'évaluer la valeur de l'imagerie post-mortem, en particulier de la tomodensitométrie post-mortem du corps entier sans injection de produite de contraste, dans la détermination des causes de décès lors d'investigations du Bureau du coroner.
Le corps des défunts référés par le coroner pour autopsie au LSJML subiront préalablement une tomodensitométrie du corps entier, un examen de radiologie utilisant les rayons X (CT scan) et permettant de voir l'intérieur du corps, tout comme chez le vivant. Par la suite, une expertise avec autopsie conventionnelle sera effectuée au LSJML et les résultats de l'imagerie et de l'autopsie seront analysés et comparés dans le but de mieux connaître les avantages et limites de l'utilisation de l'imagerie post-mortem dans le cadre des investigations du Bureau du coroner du Québec.
Indications de référence au LSJML pour lesquelles l'imagerie post-mortem sera effectuée:
L'ensemble des corps référés pour autopsie au LSJML subiront préalablement une autopsie par imagerie soit une tomodensitométrie du corps entier sans injection de produits contraste. Toutefois, dans le cadre de ce projet, les cas suspectés d'homicide et les cas pédiatriques ne seront pas soumis à une autopsie par imagerie.